Glaise

« Ils étaient deux, les voilà trois : en s’adjoignant la créativité du violoncelliste Alexandre Bughin, Philippe Cloes et Nicolas Paternotte disposent aujourd’hui de l’instrument idéal pour dispenser cet art singulier dont voici le troisième album, mêlant voix parlée et musique instrumentale, sorte de synthèse entre le mélodrame et le sprechgesang. Ici, tout est fait maison, une même inspiration traversant les textes éperdus, noirs tendres de Cloes et les musiques de ses compagnons, où le violoncelle apporte à la fois un contrepoint lyrique à la ligne vocale - plus ou moins “intonée”-, et un rebond rythmique proche du jazz. Outre sa puissance textuelle et dramatique, le résultat est de haute tenue musicale. » Martine Dumont-Mergeay, La Libre Belgique, 30 novembre 2022.


Juillet 2019, le duo Cloes-Paternotte, actif depuis déjà plusieurs années sur la scène francophone, me demande de les rejoindre dans le but de s’essayer à une nouvelle formule en trio, dans la continuité du travail réalisé jusqu’alors par leur paire ; une recherche de symbiose entre la musique et les mots, bousculant les codes. Deux années auparavant, c’est au studio de la Province de Liège que je fais connaissance avec leur univers singulier, dans un enregistrement d’une version pour sextuor des musiques des deux compères. Leur deuxième album, Les Ogives, est le fruit de cette collaboration.

Février 2020, nous nous retrouvons donc à 3 pour une semaine de résidence au Théâtre Poème, à l’époque dirigé par Sébastien Romignon Ercolini. La couleur m’est annoncée rapidement : un langage moins abstrait, résolument tourné vers le jazz et les musiques actuelles est adopté dans les propositions musicales de Nicolas qui me sont soumises, tout en émettant le souhait de conserver un ADN chambriste classique. Je prends part à ce nouveau défi en tant qu’arrangeur-improvisateur, un rôle qui m’est alors tout à fait inhabituel. S’en suivent deux concerts de sortie de résidence pour présenter de premières créations au public ; le duo se mue en trio, Glaise est né. 

Glaise, c’est la matière première que l’on modèle et pétrit à souhait, le point de départ étant tantôt le texte, tantôt la musique. Si j’y ai pris mes marques en tant qu’arrangeur, c’est sous les encouragements de mes deux collègues que peu de temps après notre première semaine de travail je leur ai soumis les premières compositions de ma propre plume ; ce projet a fait de moi un créateur et a largement modifié mon rapport à la musique.

Fin 2022, nos longues sessions de création se sont matérialisées en un premier opus paru sous le label Homerecords. Le temps du geste a été salué par la critique pour son audace, son originalité et sa finesse artistique. Inutile de préciser que c’est avec un plaisir fou et une fierté non dissimulée que je me produis désormais sur scène avec mes deux comparses, dans des créations 100% originales.


Site web

Le groupe